Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 07:46

A chaque fois que la mairie lance un chantier, ou qu’un chantier se lance sans qu’elle y soit vraiment pour quelque chose, la mairie ressort le même argument : cela fait travailler les entreprises locales. On n’est pas très sûr que le rôle d’une collectivité publique soit de lancer des chantiers juste pour faire travailler les entreprises locales. Et puis ça fait un peu planification étatique à la soviétique non ?

 

Enfin bref. Toujours est-il que quand le chantier de l’immeuble La Péniche a (enfin) démarré, force était de constater qu’effectivement, les entreprises locales n’avaient pas été oubliées. Mais à y regarder de plus près sur le panneau où figuraient les noms des entreprises attributaires des différents lots, il y manquait quelque chose : aucune ne s’était vu attribuer la réalisation du gros œuvre. Elément pourtant on ne peut plus indispensable à un bâtiment, chacun en conviendra.

Chemkostav.jpg

 

 

ChemkostavFourgon.jpgSimple oubli ou étourderie ? On peut se le demander en voyant aujourd’hui que l’entreprise chargée de réaliser le gros œuvre, dont le nom a été ajouté au feutre sur le panneau à la rubrique « sous-traitants », n’est pas franchement locale. La société CHEMKOSTAV HSV, si elle a bien une adresse postale en France (à Meythet), est en effet une société slovaque. Comme le rappellent les immatriculations de ses véhicules stationnés sur le chantier. Chantier sur lequel on n’entend pas beaucoup parler français d’ailleurs. On aurait initialement voulu cacher le fait que l’entreprise attributaire du principal lot de construction n’avait rien de locale qu’on ne s’y serait pas pris autrement.

 

C’est la société Sollar qui réalise ce chantier. On avait déjà un peu de mal à comprendre comment une société censée être un acteur du logement social pouvait cumuler près de 22 M€ de bénéfices nets (après impôts) sur les 6 dernières années. A priori, le but d’un organisme censé faire du logement social n’est pas d’engranger des bénéfices. Encore mois d’atteindre une rentabilité nette de près de 15% !

 

On comprend encore mois que cette entreprise, censée faire du social en France, aille chercher des ouvriers en Slovaquie pour faire ses chantiers.

 

Autant de détails qui auront sans doute échappés à la mairie d’Aix les Bains. Ou qu’elle n’a pas voulu voir. En tout cas on n'a pas encore entendu le maire se vanter de faire travailler des entreprises et des ouvriers slovaques !

 

 

 

POUR LE FUN

Le panneau sur le chantier ne donnant qu’un n° de portable pour joindre l’entreprise CHEMKOSTAV, nous sommes partis à la recherche d’un n° de téléphone fixe sur les pages jaunes. Figurez-vous que dans l’annuaire, l’entreprise est domiciliée … dans un camping. Voila qui ne fait pas très sérieux.

ChemkostavPagesJaunes.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nicolas 25/10/2011 13:03



ahah  aors la je suis mort de rire. ce depute qui faisait le mariole sur le marche samedi est vraiment un guignol


 



Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI