Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 07:45

MairieAix.jpgNous avons déjà plusieurs fois mis en ligne des articles évoquant l’inadaptation de la salle du conseil de la mairie aixoise. Trop exigüe, trop inconfortable (pour le public), difficilement accessible aux personnes ayant des difficultés à se déplacer, et totalement inaccessibles aux personnes handicapées. Aussi, de prime abord, en prenant connaissance du projet de déménagement de la salle du conseil, nous sommes-nous dit : en voila une bonne nouvelle ! Mais comme souvent à Aix les Bains, une bonne nouvelle n’est pas forcément … une bonne nouvelle.

 

Qu’il soit nécessaire de déplacer la salle du conseil est un fait incontestable. D’ailleurs cela fait déjà plusieurs années qu’on le dit. En théorie sa capacité d’accueil est de 100 personnes. Pour les séances du conseil, une fois comptés les élus, le personnel administratif et la presse, il ne reste guère qu’une petite cinquantaine de places pour le public. Un chiffre purement théorique. Car en pratique, ce sont tout au plus 20 personnes qui peuvent prendre place, fort inconfortablement, dans la salle. On sait bien que le « spectacle » qui y est donné est souvent de piètre qualité, mais tout de même ! Il n’est pas normal que la salle du conseil ne soit pas à même d’accueillir plus d’un pourcent de la population de la ville ! Sans compter que sa situation, au 1er étage au sommet d’un escalier historique, la rend difficilement accessible voire totalement inaccessible pour peu qu’on n’ait pas l’usage complet de ses jambes.

 

Bref, c’est une situation à laquelle, jusqu’alors, aucun maire ne semblait trouver quoi que ce soit à redire. Pas plus Ferrari que Grosjean. Et pas plus Dord non plus. Il aura fallu attendre que ce dernier passe le cap des 10 ans à la tête de la ville pour qu’il se décide à s’y intéresser. Mieux vaut tard que jamais. Reste que le projet a de quoi laisser baba.

 

 

LE CONSEIL MUNICIPAL SE RÉUNIT 6 À 7 FOIS PAR AN

Avant d’évoquer le projet lui-même, il convient de rappeler un élément factuel d’importance : à Aix les Bains, le conseil municipal se réunit entre 6 et 7 fois par an. C’est une constante depuis que Dord a été élu maire en 2001. Une fréquence plutôt basse, génératrice d’ordres du jour souvent surchargés, et par là-même de débats tronqués voire bâclés. Mais que voulez-vous, quand on est en même temps député et président de la communauté d’agglomération, on n’a pas vraiment le temps de préparer une séance par mois. Fréquence qui conviendrait pourtant beaucoup mieux à une ville de la taille d’Aix les Bains. Et encore plus à une ville dont l’équipe dirigeante affirme qu’elle est en plein renouveau. Donc animée par de nombreux projets et chantiers qu’il faut étudier, planifier, suivre … etc.

 

Une fois énoncé ce qui précède, on se dit qu’il existe une solution simple aux problèmes (au pluriel) de la salle du conseil municipal : il suffit de faire les réunions dans une autre salle. Et des salles de réunion, ce n’est pas ce qui manque à Aix les Bains. On veut parler de salles de réunion appartenant à la collectivité bien évidemment. A commencer par les salles du centre des congrès. Mais il y a aussi des salles dans les anciens thermes. Que la ville occupe gratuitement depuis des années, et dont elle est même propriétaire depuis 2010. Alors franchement, ça ne semble pas être un chantier titanesque que d’organiser dans une de ces salles, 6 ou 7 fois par an, les réunions du conseil municipal. Et ça présente de plus un avantage de taille : ça ne coûterait rien à la ville et à ses contribuables !

 

Mais nos édiles en ont visiblement décidé autrement …

 

 

POURQUOI FAIRE SIMPLE QUAND ON PEUT FAIRE COMPLIQUÉ ?

Eh oui, c’est vrai ça, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? La ville dispose de salles où elle pourrait réunir gratuitement son conseil municipal pour sa demi-douzaine de séances annuelles : trop simple, il faut trouver quelque chose de plus compliqué, et de plus … coûteux. Et là, ça se bouscule au portillon.

 

Et voila donc l’idée grandiose qui a germée dans le cerveau de nos édiles municipaux : au lieu de délocaliser gratuitement les quelques séances du conseil hors les murs de la mairie, ils s’apprêtent à déménager le service de l’état civil du rez-de-chaussée de la dite mairie, afin de pouvoir réutiliser ses bureaux pour implanter la salle du conseil. Et d’une, que l’on sache, le service de l’état civil n’est pas spécialement à l’étroit dans ses locaux actuels. On ne voit donc pas quelle nécessité de service il y aurait à le faire déménager. Et de deux passer la salle des conseils dans les locaux actuels de l’état civil ne va pas vraiment résoudre le problème de place pour le public. Et pour cause : l'état civil occupe actuellement la partie du bâtiment située précisément ... sous la salle des conseils ! Et de trois ce petit jeu de « pousse-toi de là que je m’y mette » va coûter cher à la collectivité. AixLettre24-50000euros.jpgLa mairie parle de 50.000 euros. Quoi, 50.000 euros, c’est tout ? Pas de quoi fouetter un chat nous direz-vous. Et vous aurez presque raison. Mais presque seulement. Car 50.000 euros, ce n’est pas le coût de l’opération de déménagement. 50.000 euros, c’est le coût des études préalables (lire ci-contre) !

 

Ah, ces chères études ! 45.000 euros par ci pour étudier la suppression du passage à niveau de l’avenue de Tresserve (lequel est toujours là des années plus tard). 67.000 euros par là pour une étude d’aménagement du front de lac au résultat délirant (le fameux « immeuble phare » de 80m de haut) … etc. Et donc maintenant, 50.000 euros d’études préalables pour savoir comment déménager le service de l’état civil d’un bâtiment appartenant à la mairie vers un autre bâtiment appartenant à la mairie. Les deux étant séparés l’un de l’autre par environ 100m. Si ce n’était pas avec notre argent, ce serait à pleurer de rire.

 

On est vraiment curieux de savoir quelles études peuvent bien se cacher derrière un tel budget. Non sans une inquiétude de taille. Le rapport entre le budget des études préalables et le budget du projet auquel elles se rapportent se situe rarement en-dessous de 1 pour 10. Faut-il s’attendre ici à ce qu’un simple déménagement de 100m coûte 500.000 euros aux contribuables aixois ?

 

 

 

LE MOT DE LA FIN

Dans la salle du conseil, il n’y a pas que les réunions du conseil. Il y a aussi les mariages. Et c’est vrai que faire un mariage dans une « bête » salle de réunion, ce n’est pas forcément le top. Mais rien n’empêche de faire les mariages en mairie, au rez-de-chaussée, en les rendant donc accessibles à tous. La salle du musée lapidaire s’y prête à merveille. Le cadre est beau, et sa capacité d’accueil largement suffisante (elle est même supérieure à la capacité de l’actuelle salle du conseil). Mais encore une fois, pourquoi vouloir faire simple quand on peut faire compliqué !?

Partager cet article
Repost0

commentaires