Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 07:44

Samedi dernier, le Journal d’Aix les Bains mettait en ligne un article narrant par le détail le pourquoi du comment d’une étrange cérémonie le 15 avril au beau milieu des herbes folles du jardin vagabond (en tout cas ainsi nommé). Il y était question de la plantation d’un Ginkgo Biloba, en hommage aux victimes du tremblement de terre japonais (sic).


ALJ16avril2011.jpg

Cliquez sur l’image pour lire l’article du Journal d’Aix les Bains (format PDF 246 Ko)

 

Dans leur article, dont on vous recommande vivement la lecture, nos confrères s’étonnaient, entre autres, de la raison d’être de cet hommage, alors que, écrivaient-ils, la catastrophe avait frappé une région du monde avec laquelle la ville d’Aix les Bains n’a aucun lien.

 

Aucun lien, aucun lien, c’est vite dit ! Bon, passons rapidement sur le bref séjour de l’équipe nationale nippone de football à l’occasion de la coupe du monde 1998. Un passage éclair qui n’a pas vraiment permis de tisser des liens étroits. En revanche, il existe bien un point qui rapproche énormément Aix les Bains et le nord du Japon. Aix les Bains est une ville thermale. Si, si, encore un petit peu quand même. Malgré la faillite de son établissement thermal (le plus moderne d’Europe !). Malgré les ratages successifs du bien-être, de l’EPIC et d’autres « renouveaux ». Oui, malgré tout cela, il reste encore un petit fond de thermalisme à Aix les Bains. Un fond qui, au vu du prix auquel son navire amiral (sic) et ses annexes ont été bradés au privé (3 petits millions d’euros), doit être vraiment un petit fond. Mais un fond de thermalisme quand même.

 

Quant au Japon, c’est un pays volcanique, dont le territoire regorge de sources chaudes naturelles, et où la tradition des bains est plus que millénaire. Voila donc ce qui rapproche sans nul doute Aix les Bains et le Japon. Et pan sur le bec du Journal d’Aix les Bains !

 

D’ailleurs, il y a un autre point qui rapproche notre ville au pays du soleil levant. L’une et l’autre savent allier tradition et modernité. Ainsi, à Aix les Bains, en à peine 10 ans, les responsables locaux ont su transformer un établissement thermal public ultramoderne, qui accueillait plus de 35.000 curistes par an et qui gagnait de l’argent, en un établissement en faillite qu’il a fallu brader au privé. Et ça, en France en tout cas, c’est très moderne. Rien n’est plus à la mode que la privatisation à bas coût des services publics. Le Japon a lui un peu d’avance. Il sait allier la tradition du thermalisme d’antan avec la modernité de la technologie de pointe. C’est ainsi que du côté de Fukushima, l’établissement thermal géré par la société privée Tepco propose depuis peu à ses curistes un spa révolutionnaire. Un spa dans lequel l’eau de mer, chauffée directement par le cœur d’une centrale nucléaire, permet aux patients de bénéficier en même temps d’un soin thermal de thalassothérapie et d’une radiothérapie aux rayons gamma.

 

Bon, il semblerait que le processus soit encore en phase expérimentale, et qu’il présente quelques défauts pouvant entrainer des effets indésirables divers et variés. Comme des plaques rouges, des hémorragies internes, des cancers ou encore la mort à brève échéance. Que voulez-vous, pour que la science progresse, il faut bien accepter quelques dommages collatéraux.

 

Mais au fait, on y pense : pour ces victimes là aussi, notre bon maire va planter un Ginkgo Biloba ? Ah ben non, trop tard, il n’a plus besoin de faire sa promo. Les photos sont dans la boite, et le dossier de comm’ est bouclé. Et puis il faudrait voir à ne pas froisser les dirigeants d’AREVA. C’est que la multinationale spécialiste du nucléaire a une filiale importante installée à Aix les Bains. Ce serait trop bête que les grands chefs décident de la délocaliser parce que le député-maire de la ville aurait décidé de rendre un hommage aux victimes d’un accident nucléaire en allant planté un arbre inutile que personne ne verra dans un jardin d’herbes folles !

 

 

LE MOT DE LA FIN

Le 21 novembre 2005, Dominique Dord inaugurait en grande pompe, et en présence de son altesse royale la princesse Lalla Hasna, la fontaine Mohammed V. Erigée conjointement par les villes de Fès et d’Aix les Bains dans le parc de verdure. Le 20 novembre 2010, rebelote, à l’occasion de 5 ans de la fontaine en question, qui coïncidaient avec les 55 ans de l’indépendance du Maroc. Etrangement, à l'occasion de ces deux cérémonies, on n'a pas eu le droit à un moment de recueillement en hommage aux victimes de la répression politique exercée tout au long du règne du défunt roi Hassan II. A Aix les Bains, comme un peu partout dans le monde, on a l'émotion et l'hommage sélectifs.

 

SpaJaponais.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Aix Hebdo - dans Infos en vrac
commenter cet article

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI