Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 07:45

Strasbourg30OuiNon.jpgQuel habitant d’une ville ne s’est pas plaint un jour du trafic automobile dans sa rue. Trop de voitures, qui vont trop vite, qui font trop de bruit. Ces problèmes, chacun ou presque y a été un jour confronté. Ou connait un ami, un membre de sa famille, ou une simple connaissance qui est dans ce cas. En clair, tout le monde râle dans son pré carré, mais aussitôt celui-ci quitté, la plupart d’entre nous retrouvent leurs « bons vieux » réflexes d’automobiliste. Et infligent aux autres ce contre quoi ils protestent quand cela se passe dans leur rue. Et si, tous ensemble, nous décidions enfin de ramener la paix dans nos rues ?

 

 

UN SUJET D’ACTUALITÉ

Le sujet est même doublement d’actualité. Avec les chiffres alarmant sur l’augmentation du nombre de victimes d’accidents de la route. Avec les mesures prises par le gouvernement mercredi de cette semaine. Des mesures qui, au demeurant, ne semblent vraiment constituer une réponse à la hauteur du problème. Or, ramener la paix dans les rues des villes, c’est aussi militer pour une autre approche de la route et de l’usage de son véhicule. C’est passer du « savoir conduire » au « savoir se conduire ».

 

Dans le même temps, Strasbourg s’apprête (peut-être) à devenir la 1ère grande ville française à rejoindre le club des « Villes 30 ». D’autres communes de plus petite taille (voir le site http://ville30.org/) ont déjà choisi, certaines de longue date, de pacifier la circulation dans leurs rues en instaurant une limitation générale de la vitesse à 30 km/h. Et en réalisant les aménagements qui vont avec, tout en proposant à leur population des alternatives crédibles et efficaces au « tout bagnole ». Après avoir appliqué ce principe à son centre ville, la municipalité strasbourgeoise propose aujourd’hui de l’étendre à toute l’agglomération. Pour ce faire, elle soumet son projet à un référendum local.

 

 

LE PROJET DE STRASBOURG

Strasbourg30Carte.jpgVoici le projet strasbourgeois, tel qu’il est défendu par le maire de la ville, Roland Ries.

 

« Strasbourg figure parmi les grandes villes qui se distinguent par une identité forte. Ici, le dynamisme et l’innovation se conjuguent avec l’art de vivre, et les citoyens sont associés aux décisions qui concernent directement leur quotidien..En matière de déplacements, avec le tramway, les pistes cyclables, les axes piétonniers, l’auto-partage ou le véhicule électrique, Strasbourg a toujours été une ville pionnière.

 

Il s’agit, sans dogmatisme, de permettre le choix du mode de déplacement le plus pertinent selon les besoins et les trajets. La voiture individuelle est aussi un outil de travail et de liberté et nous lui réservons sa juste place dans l’espace public. Aujourd’hui, je vous propose d’élargir fortement les zones à 30 km/h au sein de nos quartiers, les axes principaux étant maintenus à 50 km/h.

 

La sécurité des personnes les plus fragiles et la sérénité dans les quartiers d’habitation sont au coeur de ce projet qui vise à faire cohabiter en toute harmonie la ville active et la ville apaisée. Je suis convaincu que vous mesurez les enjeux d’une telle consultation.  Si une majorité d’entre vous adhère à cette proposition, Strasbourg deviendra la première grande ville française à appliquer une telle mesure. Une fois encore, Strasbourg innovera dans ce domaine. »

 

Avec ce projet, s’il est accepté par la population, 70% des voies de circulation de la ville seront limitées à 30 km/h. Les cœurs de quartiers seront ainsi apaisés, sécurisés, avec un meilleur partage de l’espace entre tous les usagers de la route. Et ce sans qu’à aucun moment, un automobiliste ne se trouve à plus de 300m d’un axe principal, sur lequel la vitesse limite sera maintenue à 50 km/h.

 

Côté aménagements, le projet strasbourgeois repose sur trois grands principes concernant les zones 30. L’instauration de la priorité à droite à tous les carrefours, une signalisation routière limitée au strict nécessaire, et enfin des aménagements pour favoriser une conduite à 30 km/h lorsque cela s’avère nécessaire (chicanes, réduction du gabarit des voies, ralentisseurs … etc).

 

 

AIX LES BAINS « VILLE 30 », LA GRANDE OPÉRATION DE VOIRIE DE LA FIN DE MANDAT ?

Pourquoi ce qui est valable à Strasbourg, ou ailleurs (Sceaux, Lorient, Nogent sur Marne …) ne le serait-il pas à Aix les Bains ? Les nuisances liées à la circulation automobile existent. En témoignent les nombreuses récriminations des riverains sur ces questions lors des réunions de quartier. En témoignent aussi les aménagements réalisés ces dernières années, sur lesquels nous reviendrons dans un prochain article.

 

En 2010, la municipalité a généralisé la limitation à 30 km/h à l’ensemble des rues de l’hyper centre-ville. Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Pourquoi se contenter de l’hyper centre-ville ? Une « Ville 30 », c’est une ville avec moins de voitures, qui roulent moins vite, qui font moins de bruit. Bref, c’est plus de qualité de vie pour tout le monde, dans tous les quartiers.

 

Aix les Bains « Ville 30 » ? L’idée n’est pas tout à fait nouvelle. Les écolos locaux l’ont déjà suggérée il y a presque un an (lire l’article sur leur blog). Rêvons un peu : et si, après avoir étendue la zone 30 à tout l’hyper centre-ville, la municipalité s’emparait de cette idée et, en concertation avec la population, décidait de faire d’un projet « Ville 30 » la grande opération de voirie de la fin de mandat ? Deux années ne seront pas de trop pour mener ce chantier à terme. Allez, chiche !

 

Zone30Aix-1.jpg

Zone30Aix-2.jpg

En 2010, tout l'hyper centre ville aixois a été passé en Zone 30

(cliquez sur l'image pour plus d'infos)

 

 

 

(à suivre)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

visiteur 18/05/2011 16:56



Deux à trois mille cyclistes de plus donc deux à trois mille automobilistes de moins cela serait une bonne chose à Aix-les-bains c'est qu'une question de choix!



Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI