Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 10:30

La Lettre d’Aix les Bains n°22 vient de paraitre. Elle est intégralement consacrée au dernier rapport de la chambre régionale des comptes. Ou plus exactement à la lecture et à l’interprétation qu’en fait la seule majorité. Qui, comme de bien entendu, s’est arrogée le droit de rédiger l’intégralité du texte de cette lettre « d’information ».

Parfaite illustration de la conception que Dord se fait de la démocratie participative, à savoir ne surtout pas faire participer les élus d’opposition à l’information des citoyens.

Ne se refusant jamais rien quand il est question d’assurer son auto-promotion, Dord s‘est donc fendu (avec nos deniers) de cette lettre, distribuée dans les boîtes aux lettres de tous les foyers aixois. Et la dite lettre a même les honneurs de la page d’accueil du site internet de la ville. Ce qui est bien loin d’être le cas du rapport de la CRC lui-même. D’après ce qu’on peut lire dans la lettre de la mairie, « Le rapport a été intégralement publié sur le site internet de la Ville ». Et ce depuis le 28 juin, date à laquelle il a été présenté en séance du conseil municipal.

On a eu beau chercher un peu partout, on n’a pas réussi à trouver trace de la publication du dit rapport sur le site de la mairie. Et le moteur de recherche du site ne renvoie aucun résultat pertinent, quels que soient les mots-clés utilisés pour la recherche. Il eut été pourtant si simple à la mairie de mettre un lien vers le dit rapport à côté du lien permettant aux internautes de télécharger la lettre n°22. Mais sans doute a-t-on jugé du côté de la place Maurice Mollard que c’eut été faire preuve de trop de transparence. Dans l’immédiat, les internautes aixois devront donc se contenter du seul et unique point de vue de Dord. Sauf s’ils lisent nos pages, auquel cas ils peuvent cliquer sur le lien ci-dessous pour lire par eux-mêmes le rapport de la CRC et se faire leur propre opinion. Sans oublier bien évidemment de lire la lettre de la mairie, mais aussi les pages du site d’Aix Avenir et celles de nos confrères du Journal d’Aix les Bains.

 

Rapport définitif de la CRC 17/05/2010

 

 

 

LE MOT DE LA FIN

On n’apprend pas aux vieux singes à faire la grimace. On ne va donc pas apprendre à des pros du marketing politique à faire leur boulot. La une de la lettre n°22 montre que les communicants de Dord n’ont de leçon à recevoir de personne dans ce domaine. N’ignorant pas que la plupart des citoyens ne vont pas lire le contenu de la lettre, mais s’arrêterons à la première page, ils ont frappé fort avec ce titre « Un bilan très satisfaisant ». Bien joué ! C’est ce que retiendra la majorité des personnes dont les yeux se poseront sur ce document. Précisons quand même que cette appréciation très positive n’émane en rien des magistrats de la CRC. Elle n’est que le fruit de la seule interprétation de Dord et de son équipe. Qui sont, c’est le moins que l’on puisse dire, à la fois juge et partie.


RapportCRCLettreAix.jpg

« Un bilan très satisfaisant » : une appréciation unilatérale et personnelle

de Dord qui se garde bien de donner la parole à d’autres sur le sujet

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
<br /> <br /> Pour répondre à Vincent : il y a une nuance entre une publication municipale, qui s'adresse à tous les Aixois, et est payée par tous les Aixois, publiée par le Maire de tous les Aixoix, et une<br /> publication particulière… Non ? Ou est-ce trop subtil ?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> pareil pas réussi à trouver trace de la publication du rapport de la CRC sur le site de la mairie... j'avais déjà cherché suite à l'article de l'hebdo des savoie en juin où Dord annonçait qu'il y<br /> était... mais suite à vos articles et ceux d'aix les bains le journal, peut-être qu'il va apparaitre...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Et alors ? Quand Aix Avenir rédige ses tracts ou publie des articles sur son site, la majorité de Dord n'y a pas non plus la parole !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Remarque fort pertinente. A ceci près que quand Aix Avenir publie quelque chose, c'est sur ses fonds propres. Autrement les seules cotisations des adhérents de l'association. Et quand Dord publie<br /> quelque chose dans le magazine municipal ou son supplément (la lettre), c'est avec les deniers publics qu'il le fait. Autrement dit avec les deniers des aixois. De tous les aixois. Il serait donc<br /> normal que toutes les tendances politiques puissent s'y exprimer. Ce qui n'est pas le cas (la tribune libre étant une mauvaise plaisanterie vu le peu de place accordée). On rappelle que Dord et<br /> son équipe sont loin d'avoir été plébiscités en 2008 : à peine un peu plus d'un tiers (seulement) des électeurs aixois a voté pour eux !<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> et oui encore une fois on est plus dans la COMMUNICATION que dans l'INFORMATION aux citoyens. La stratégie de la mairié étant d'essayer de tout maîtriser et de n'avoir qu'un seul point de vue<br /> qu'il faut absolument imposer : le sien, alors que les avis sont forcément divers dans une population, enfin on ose espérer... et on a le droit d'avoir des points de vue et une analyse<br /> différente...<br /> <br /> <br /> De plus, on a l'impression que c'est comme s'il sentait le besoin de se justifier encore une fois sur ce rapport (déjà eu avant les vacances une communication à la presse avant même que les élus<br /> aient le rapport de la cour des comptes entre les mains, on appréciera, puis re-communicaiton en réaction à l'analyse des minorités...), comme par hasard, après avoir été nommé trésorier de l'UMP<br /> et après la "chasse au canard... enchainé", on a l'impression qu'il a besoin d'essayé de prouver son soit-disant sérieux et sa gestion rigoureuse et pourtant il a déjà répondu dans la presse aux<br /> minorités en interdisant à la presse le droit de réponse à ces minorités en juin (c'est beau la démocratie à Aix) pour avoir le dernier mot sur le sujet du rapport de la cour des comptes et le<br /> voilà qui en remet une couche.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre