Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 07:45

Avertissement : cette revue de presse ne se prétend ni exhaustive, ni objective. Elle prétend juste vous aider à poser un autre regard sur l'actualité locale. Si vous voulez vous faire votre propre opinion, achetez les journaux cités, et lisez-les. Sans oublier de consulter également les sites d'information en ligne sur internet. La biodiversité sied aussi à l'information.

 

Hebdo23fev2012.jpgL’Hebdo des Savoie du 23 février

Alléluia, 30.000 curistes aux thermes !

« Les thermes sont programmés pour atteindre les 30.000 curistes ». C’est ce qu’affirme dans l’Hebdo Bernard Riac, l’ineffable patron de Valvital. Mais alors, où c’est-y qui sont-y passés les 40.000 curistes que le bon docteur Dord a promis aux aixois en 2001 ? Aux oubliettes, chers gogos électeurs, aux oubliettes. Où, soit dit en passant, on commence sérieusement à manquer de place, à force d’y empiler toutes ces belles annonces restées sans lendemain. A part ça on ne sait pas très bien ce que Riac veut dire par là. Ce qui est sûr, c’est que pour l’instant la fréquentation est encore loin des 30.000 curistes. D’après le boss de Valvital, elle a atteint le chiffre de 27.328 en 2011. Et comme Riac compte sur une progression de 2% en 2012, celle de l’année en cours devrait au mieux se situer encore en-dessous des 28.000. A ce rythme, il faudra attendre 2017 pour que les thermes repassent la barre de 30.000 curistes. Et attendre … 2032 pour qu’ils atteignent celle des 40.000 que Dord annonçait comme certaine pour 2005 tout au plus.

 

Le redressement des thermes ne doit rien à la privatisation

Toujours dans la même interview, le patron de Valvital confirme implicitement ce que nous avons déjà eu l’occasion d’écrire ici : le redressement (il serait plus juste de parler de léger mieux) des thermes ne doit rien à la privatisation. La fréquentation était déjà repartie à la hausse en 2010, avant la privatisation. Même courbe ascendante en 2011, année d’observation pour le nouveau maitre des thermes aixois. En clair, en 2011, Valvital a poursuivi la politique mise en place avant la privatisation par Philippe Plat. Lequel est d’ailleurs resté aux commandes toute l’année avant d’être viré comme un malpropre une fois la saison terminée. Bernard Riac précise même que sa société a profitée de la compétence et du savoir-faire aixois. Voila qui vient conforter dans leur idée ceux qui pensent que la privatisation n’était en rien indispensable. Que les thermes auraient pu continuer dans le giron du public. Ou encore qu’ils auraient très bien pu fonctionner dans le cadre d’une société d’économie mixte réunissant des socioprofessionnels (médecins, hébergeurs …) et des collectivités locales (ville, agglomération, département). A tous ceux-là, et aux contribuables locaux et nationaux, il ne reste que les yeux pour pleurer. Pleurer sur tout ce gâchis et sur les dizaines de millions d’euros d’investissements et de biens publics cédés pour seulement trois millions à Valvital. Il n’y a bien que le député-maire du coin pour se féliciter que les choses se soient passées ainsi. Il est vrai qu’il en un des principaux artisans.

 

A propos des thermes, lire aussi ce précédent article Le « cadeau » de Valvital à la ville

 

Le festival du livre de jeunesse prend de l’ampleur

L’association « Lire aux Aixclats » organise les 30 et 31 mars prochains, la troisième édition du festival du livre de jeunesse. Un festival dont le succès va grandissant nous dit l’Hebdo des Savoie. Rien d’étonnant dans une ville qui, aux dernières élections municipales, comptait plus de 7.000 grands enfants prêts à gober tout cru les jolis contes à dormir debout de l’Oncle Dominique et de sa bande de joyeux drilles.

 

Des jardins partagés à Albens

Initié il y a déjà quelque temps, le projet des jardins partagés d’Albens s’est enfin concrétisé. Plus de 2.500 m² de terrains municipaux sont désormais mis à disposition de l’association les Jardins de l’Albenche. Qui aura en charge leur aménagement en petits jardins (environ 80 m²) et leur gestion. Certains sont d’ores et déjà réservés pour l’EHPAD, l’école et l’ADACA. Une fort belle idée qui pourrait être transposée à Aix, en complément des jardins familiaux que l’on trouve dans certains quartiers. Le foncier n’est pas vraiment un problème. Même s’il est rare à Aix les Bains. De petites surfaces suffisent pour ce type de projet. Et beaucoup peuvent être gagnées sur la voirie, souvent inutilement large. Ce n’est qu’une question de volonté.

 

Pose de la première pierre du nouvel hôpital avant-hier

Samedi 25 février, c’est à un symbole fort que les élus locaux ont participé : la pose de la première pierre du nouvel hôpital. 120 lits, 5 niveaux, un établissement mêlant service public et praticiens privés … etc. De quoi permettre au secteur de conserver sa propre structure hospitalière pour les 50 années à venir. Bref, tout comme Dord avait promis. A ceci près que ce chantier qui débute n’est pas celui du pôle santé public/privé promis par Dord à Drumettaz. Non, ce chantier, c’est celui du nouvel hôpital de Rumilly. Les hôpitaux, c’est un peu comme les frites Mac Cain : il y a ceux qui en parlent, et ceux qui en font !

 

 

 

Essor23fev2012L’Essor Savoyard du 23 février

La ville où naissent les célébrités !

C’est le gros titre à la une de cette édition de l’Essor. Oui, Aix les Bains serait la ville où naissent les célébrités. L’hebdomadaire nous en propose six. En les découvrant, on sent qu’il a fallu faire les fonds de tiroirs pour essayer de donner un peu de corps à ce titre ronflant. Un rapide sondage effectué dans votre entourage vous permettra sans doute d’arriver à la même conclusion que nous : sur les six célébrités (sic) nées à Aix et présentées par l’Essor, cinq (plus rarement quatre) sont totalement inconnues de la plupart des gens. Mazette, quelles célébrités que voila ! Faites le test par vous-même, voici les six noms : Jean Mailland, Zdar, Hervé Renard, Christiane Legrand, Gilles Bernheim et Agnès Soral. Signalons quand même aux lecteurs de l'Essor, et par la même occasion à sa rédaction, que le titre comporte une erreur grossière. Il aurait en effet fallu écrire La ville où naissaient les célébrités. L'imparfait étant de rigueur, puisque depuis 18 mois environ la ville a perdu sa maternité. Mais tout comme on ne réveille pas une ville qui Dord, il ne faut pas non plus froisser son député-maire en pleine campagne électorale.

 

Su le même sujet lire aussi Aix les Bains, la nouvelle « ferme célébrités » ?

 

Mieux vaut tard que jamais

Dans notre revue de presse de la semaine dernière, nous déplorions que seul l’Hebdo des Savoie ait publié le communiqué de presse des élus d’Aix Avenir à propos de « l’affaire Guigue ». L’Essor rectifie le tir cette semaine en publiant le dit communiqué. Mieux vaut tard que jamais. Reste que la visibilité donnée à ce communiqué est bien moindre que celle donnée par l’Essor aux déclarations de Guigue et Dord sur le même sujet.

 

Une carte multiservices … mais pour quels services ?

La municipalité aixoise n’est pas peu fière de vous présenter son prochain nouveau-né : sa carte multiservices. Qui devrait permettre, bientôt, de supprimer les tickets de cantines ou ceux des centres de loisirs. Mais aussi, dans une futur plus lointain, d’emprunter des livres à la bibliothèque, de payer le stationnement, et servir de carte de fidélité auprès des commerçants. Bon, pour les deux premiers points, on veut bien. Encore que, le contact humain, ça a du bon non ? Mais pour le reste ! Payer son stationnement avec cette carte, la belle affaire. Surtout qu’il existe déjà pour ce faire une carte-ville tant vantée par la municipalité. Une carte de fidélité auprès des commerçants ? On attend de voir combien vont suivre le mouvement. Entre ceux qui disposent déjà de leur propre système et ceux qui ne voudront pas investir dans les matériels et les développements informatiques nécessaires, l’opération risque de ne pas rencontrer un franc succès. Sans parler des commerçants qui ne veulent tout simplement pas mettre en place un système de fidélité. Quant au fait de permettre l’emprunt de livres à la bibliothèque avec cette carte, on ne voit pas très bien où se situe le plus. Une certitude à propos de la bibliothèque : au lieu de la mise en place de ce gadget, les aixois préféreraient sans conteste que la municipalité mette en place une médiathèque, comme elle l’a promis en 2008 pour se faire élire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aix Hebdo - dans Infos en vrac
commenter cet article

commentaires

la marmotte aixoise 27/02/2012 12:03


M. Riac a raison: les nouveaux thermes étaient prévus pour accueillir 4 fois 7000 curistes sauf que ......la quatrième unité a été abandonnée et les crédits qui étaient affectés à cette opération
ont été utilisés à d'autres fins par DORD ( aménagement du hall des anciens thermes notamment et d'autres babioles pour être poli). En 2001, on pouvait parier sur une fréquentation de 40 000
curistes  car il était encore possible à cette époque de faire fonctionner une partie des anciens thermes mais encore eût-il fallu que notre maire en ait la volonté politique. Après sa vie
politique, Dord pourra s'engager comme saboteur de projets. Il a fait ses preuves dans ce domaine.

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI