Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 07:45

Il a été beaucoup question du Sierroz et de ses crues, lors de la réunion de quartier Lafin-Corsuet le 1er décembre dernier. Mais le maire a aussi profité de l’occasion pour livrer un « scoop » à l’auditoire présent : la promenade du Sierroz va être aménagée en itinéraire cyclable. Très prochainement a précisé Dominique Dord. Voila qui nous ramène tout droit en … 2006.

 

Eh oui, le temps passe, et les promesses demeurent … vaines. Car en 2006 déjà, Dominique Dord avait délivré le même scoop. « La promenade du Sierroz sera refaite dès l’automne, parce qu’elle en a bien besoin » avait-il solennellement déclaré à l’époque, soutenu par Corinne Casanova. Depuis, les seuls travaux d’aménagement que ce secteur a connu, ce sont ceux d’installation de la conduite d’eau à destination de l’usine de la SEAB à Grésy. Des travaux qui n’ont fait que renforcer le besoin de refaire cette promenade.

 PromenadeSierroz.jpg

Les berges du Sierroz, entre Lafin et le Pont Rouge, seront-elles vraiment aménagées un jour ?

 

Tout vient parait-il à point à qui sait attendre. Tout espoir n’est donc pas totalement perdu. Mais les habitants du quartier ont tellement entendu de promesses non tenues concernant cette promenade du Sierroz, qu’ils ne peuvent accueillir cette nouvelle annonce qu’avec circonspection. D’autant que lors des réunions de quartiers de l’an dernier (2010), le maire avait eu un discours plutôt fluctuant concernant ce dossier. A Franklin, il avait constaté qu’effectivement, rien n’avait été fait (non, sans blague !). Et que rien n’était prévu parce que c’était la crise et que ça coûterait cher. Et 3 semaines plus tard, à Lafin, il avait annoncé un projet pour … 2011. Superbe illustration de la phrase de Talleyrand : en politique il n’y a pas de convictions, il n’y a que des circonstances. En clair, il faut savoir servir à son auditoire le discours qu’il a envie d’entendre. Même si c’est pour ne pas faire ensuite ce qu’on aura dit. Voire pour faire le contraire.

 

On attendra donc avec sagesse et prudence de voir les travaux se réaliser avant de s’esbaudir. Mais non sans s’étonner dès à présent de la promesse d’aménager un itinéraire cyclable (donc goudronné) sur cette partie des berges du Sierroz (entre les tours de Lafin et le Pont Rouge). Une promesse pour le moins surprenante. Puisque l’an dernier encore le maire disait son opposition ferme et farouche à cette idée. Arguant, non sans bon sens, que les rues parallèles à cette promenade, qui connaissent un trafic automobile quasi nul, comportaient une bande cyclable à contresens. On peut se demander si ce brusque retournement n’aurait pas pour objectif de calmer les ardeurs des bouillants cyclotouristes. Très favorables, depuis longtemps, à cet aménagement. Tout comme ils le sont à un aménagement cyclable entre Mémard et la point de l’Ardre, là où la CALB va réaliser un cheminement … interdit aux cycles.

 

Le maire d’Aix les Bains donnerait-il de la main droite ce que le président de la CALB1 refuse de la main gauche ? Cela y ressemble fort. Comme quoi, ce bon vieux Charles Maurice avait raison : en politique il n’y a pas de convictions, il n’y a que des circonstances. Et des compromis. Ainsi que des cons à qui on promet.

 

 

1 Pour les « non initiés », on rappelle qu’il s’agit d’une seule et même personne

 

 

LE MOT DE LA FIN (SANS JEU DE MOTS)

Dans une des rues parallèles à la promenade du Sierroz, à savoir le chemin des Marmillons, certains riverains sont des grands adeptes du stationnement illicite (exemple sur la photo ci-dessous). Ils confondent trottoir et bande cyclable avec des emplacements réservés à leurs véhicules. L’aménagement cyclable de la promenade du Sierroz viserait-il indirectement à supprimer la bande cyclable du chemin des Marmillons ? Ce qui permettrait aux dits riverains de ne plus être hors-la-loi. Hors-la-loi, mais curieusement jamais verbalisés, bien que les infractions soient quasi quotidiennes, et toujours le fait des mêmes. Des multirécidivistes impunis dans la ville du trésorier du parti de Sarkozy, ça fait plutôt désordre non ?

StationnementMarmillons.jpg

Le code de la route ne semble pas être en vigueur chemin des Marmillons.


Partager cet article
Repost0

commentaires