Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 07:47

TNAB.jpgIl se trouvera peut-être parmi les visiteurs de ce site, quelques personnes à qui les mots « voici venu le temps des rires et des chants » évoquera vaguement quelque chose. En l’occurrence les paroles de la chanson du générique d’une vieille émission de télé destinée aux plus jeunes : l’île aux enfants. Un monde merveilleux où tout était beau et parfait. Un peu comme Aix les Bains en quelque sorte …

 

Les paroles complètes du refrain de la chanson du générique étaient les suivantes :

 

Voici venu le temps des rires et des chants

Dans l'île aux enfants

C'est tous les jours le printemps

C'est le pays joyeux des enfants heureux

Des monstres gentils

Oui c'est un paradis

 

Des paroles qui collent parfaitement à la ville d’Aix les Bains. Où c’est tous les jours le printemps … et son renouveau. Aix les Bains, pays joyeux des (grands) enfants heureux qui croient naïvement toutes les balivernes que leur sert leur municipalité. Aix les Bains, pays joyeux des politiciens gentils. Aix les Bains, un vrai paradis (ce qui, par certains aspects, n’est pas totalement faux).

 

Incessamment sous peu, si ce n’est aujourd’hui même, vous pourrez lire dans vos journaux préférés, sur le site internet de la ville, dans les parutions municipales (gageons qu’un numéro spécial de la Lettre d’Aix les Bains devrait sortir), que le rachat des thermes (bien dire « rachat » et en aucun cas « privatisation ») est une nouvelle chance pour le thermalisme aixois, qu’il marque son renouveau (ou sa renaissance ou tout autre terme du même tonneau). Combien de fois Dord et ses acolytes nous ont-ils déjà servi le plat du renouveau du thermalisme aixois ? Les doigts des deux mains ne suffisent plus à en faire le compte. Et en quoi consiste donc cette « nouvelle chance », ce nouveau « renouveau » dont ils vont cette fois nous chanter les louanges, en même temps que celle de la « réussite » de leur politique ?

 

Rappelons brièvement et pêle-mêle en quoi consiste cette « réussite » : la fermeture des anciens thermes, dans lesquels la ville et le département ont pourtant investis des millions d’euros ces dernières années. Des effectifs divisés par deux (donc autant d’emplois en moins). Une perte cumulée de 70.000 à 80.000 curistes, soit au bas mot 100 millions d’euros en moins injectés dans l’économie locale. Les thermes Chevalley privatisés (pardon, rachetés !) pour une valeur dérisoire, sans rapport avec la valeur du patrimoine foncier et immobilier qu’ils représentent.

 

Oui, la voila la « réussite » des ces 10 dernières années, qui débouche aujourd’hui sur cette « nouvelle chance ». Franchement, vous êtes encore dupes ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI