Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 10:05

Vous l’aurez sans doute remarqué : à Aix Hebdo, on a peu le goût de la provocation (gentille). Pour autant, au lendemain du second tour des élections cantonales, il n’est pas si évident que suggérer qu’un écologiste prenne la présidence du département relève du registre de la provocation. Et si c’était simplement l’expression du bon sens ?

 

A la lecture des résultats du 27 mars, c’est en effet un peu « un partout balle au centre » au conseil général savoyard. Les électeurs ont renvoyé dos à dos gauche et droite. Cette dernière, majoritaire jusqu’alors, se retrouve dans une situation qui est bien loin de garantir sa réélection à Hervé Gaymard, l’actuel président. Qui plus est, d’une façon générale, l’UMP a plutôt été mise à mal lors de ces élections. Et la forte abstention doit aussi être interprétée comme une marque de défiance. Une marque de défiance qui vise avant tout le pouvoir en place. En clair, l’UMP dominatrice, souveraine, écrasante, ce n’est plus du tout d’actualité. Pour autant, le PS ne peut guère pavoiser non plus. En tant que seconde force politique du pays, la marque de défiance matérialisée par l’abstention s’adresse aussi à lui. A n’en pas douter, ce que les français ont exprimé, c’est d’une part leur défiance vis-à-vis des poids lourds de la politique (UMP et PS) qui depuis la décennie des années 80 ont régné sans partage ... et avec le succès que l'on sait. Et d’autre part leur volonté de voir du neuf en politique.

 

Alors oui, un écologiste à la tête du département, ça serait sans doute un début de commencement de réponse à apporter aux savoyards. Un écologiste et même plutôt une écologiste, en la personne de Nicole Guilhaudin, élue verte au conseil général depuis 2008. Et qui connaît donc déjà bien la maison. On ne sait pas si l’intéressée pourrait être ou non … intéressée par la présidence. On trouve juste que ça aurait de la gueule. Pour une fois, on sortirait de ce mortel clivage droite/gauche qui ruine le pays avec ses sempiternelles querelles stériles. On aurait peut-être enfin le droit à des élus de tous bords qui travaillent ensemble dans le consensus. Et puis la présidence serait enfin dans les mains d’une élue qui ne cumulerait pas ses fonctions avec un siège à l’assemblée ou au sénat. Une présidente à plein temps quoi !

 

Pourquoi une écologiste nous direz-vous ? Pourquoi pas un ou une centriste ? Eh bien, relisez les programmes électoraux de ces cantonales. Dans quasiment toutes les professions de foi, vous trouverez un dénominateur commun : l’écologie, l’environnement. Alors pour commencer à faire de la politique autrement, autant commencer par se réunir autour de quelque chose qui, au moins sur le papier, donne déjà lieu à un consensus.

 

Allez, chiche ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fanfoué 28/03/2011 16:15



Et en plus, elle est belle ! L'idée comme la Conseillère générale !



Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI