Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 07:45

Aix les Bains ville attractive. Aix les Bains ville culturelle. Aix les Bains ville truc, ville chose, ville machin-chose … etc. Depuis plus de dix ans maintenant, le grand communicant de la mairie a tiré toutes les ficelles possibles, exploré toutes les pistes même les plus improbables. A croire que l’environnement naturel de la ville, la proximité du lac, de la montagne, ne suffiraient pas à rendre l’endroit agréable et attractif. Alors, comme souvent quand l’homme (politique) se mêle d’emmêler naturel et artificiel, il y a des ratés. A titre d’exemple, voici deux courriers que nous avons reçus de la part de lecteurs. Les uns arrivent à Aix, les autres en partent.

Aix les Bains finalement, ce sont encore les aixois qui en parlent le mieux. Alors que celui qui en parle le plus, notre bon député-maire, s’est toujours refusé à y habiter.

Premier courrier d’une néo-arrivante à Aix les Bains

 

Je me permets de vous écrire pour vous signaler une « taxe » que je trouve aberrante dans cette ville. J'ai déménagé l'été dernier rue de Genève. Vous imaginez donc la grande difficulté pour faire stationner un véhicule de déménagement dans cette rue... Comme je l'avais déjà fait à Chambéry, puis Grenoble, j'ai donc contacté le service voirie pour réserver à l'avance un emplacement pour déménager le jour J. Et là, quelle ne fut pas ma surprise : pour poser des panneaux afin de réserver deux places devant chez moi pendant une journée, on m'a demandé 50 euros ! Alors qu'à Grenoble ou Chambéry, ce service est gratuit... Dans ces deux dernières villes, on doit juste régler le temps de stationnement, ce qui est tout à fait normal, et des services municipaux viennent gracieusement poser des panneaux aux emplacements réservés. Tout cela pour vous dire que je viens de recevoir la facture à mon nouveau domicile et qu'elle passe très mal ! 50 euros pour poser deux panneaux, cela représente 25 euros le panneau... Cela fait cher...

Sans compter le vide culturel que nous redécouvrons ici.

Bref, le choix de vivre dans une ville entre lac et montagne a parfois un goût amer...

 

Notre conseil à l’auteure de ces quelques lignes : devenez tenancière d’un bar ou promotrice en immobilier. Avec un peu de chance et quelques relations, vous obtiendrez des tarifs bien plus avantageux pour l’occupation du domaine public.



Et ce second courrier d’aixois qui, lassés, dépités, déçus, ont choisi d’aller voir ailleurs s’ils y sont. Voici le message d’adieu qu’ils ont adressé à la mairie …
 

Nous vous remercions de vos bons vœux, acceptez les nôtres en retour en souhaitant qu'ils vous apportent tout ce que vous pourriez désirer.


En ce qui nous concerne, ce début d'année verra notre départ vers d'autres cieux.

En effet (sur la recommandation de Monsieur Dord) nous avions quitté la rue des Bains et ses nuisances insupportables « scooters nuit et jour remontant la rue des Bains en sens interdit ou pas, tamtam du thé dansant du Casino, ivrognes déambulant la nuit, poubelles sous nos fenêtres, etc ... », pour la rue J. Auriol. Là nous avons trouvé le calme mais nous espérions avoir droit à un environnement en rapport avec l'imposition (taxe d'habitation, taxe foncière), le tarif est loin d'être à la hauteur de l'environnement et ce n'est pas faute de vous interpeller depuis plus de 2 ans sans aucun résultat (route défoncée, talus du chemin de fer, murs de soutien, poteaux d'éclairage public pourris de rouille et souvent défectueux, branchements EDF avec des câbles électriques mal protégés, éclairages, circulation routière à la sortie de la rue J. Auriol vers l'avenue d'Italie très dangereuse, circulation importante et difficile dans ces rues où elle est encore plus acrobatique quand des voitures  y stationnent et parfois des deux côtés, sur toute la longueur de la rue J.Auriol, le panneau en place semble être ignoré. Continuez à ne bien fleurir que ce qui se voit !  

Voila, nous baissons les bras. Nous avons vendu notre appartement de la rue Auriol et nous quittons Aix les Bains, en laissant à d'autres personnes le soin de reprendre le flambeau et en formulant les vœux que ces réclamations légitimes soient enfin entendues.



Notre conseil aux personnes qui seraient dans la même situation : demandez l’asile politique au nouveau châtelain de Saint-Innocent. Il vous trouvera bien une petite place dans sa grande demeure de charme perdue au milieu de ses 15.000 m² de terrain. Calme, fleurissement et piscine seront au rendez-vous.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires