Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 07:45

FranklinVoituresIncendiees.jpgDans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 décembre, 9 voitures ont été incendiées dans le quartier Franklin-Roosevelt. De nouveaux actes de délinquance qui, après ceux intervenus dans les semaines précédentes dans le quartier voisin de Lafin, marquent un nouveau pas d’Aix les Bains sur son chemin pour devenir une ville « comme les autres », sans identité particulière. Et donc avec aussi ses problèmes de violences urbaines, pour reprendre une expression très à la mode dans les médias nationaux et dans le microcosme politique.

 

Il n’est pourtant pas si lointain le temps où la municipalité nous contait dans son journal la belle histoire d’une cité tranquille dans laquelle la délinquance régresse de façon spectaculaire. C’était en octobre 2009. Il y a juste un peu plus d’un an. Oui mais, déjà à l’époque, il était permis de s’interroger sur le rapport pouvant exister entre la réalité de la situation et le portait idyllique que la mairie en brossait. Un portrait en trompe l’œil puisque, habilement, le journal municipal présentait les chiffres de 2006 à 2008. Plutôt favorables en apparence, mais qui entraient de plein fouet en collision avec les chiffres annoncés un mois plus tard (le 13 novembre) par le nouveau commissaire d’Aix les Bains en personne. Des chiffres que l’Essor Savoyard avait repris en titrant à la une : « Aix-les-Bains : Explosion des cambriolages ». Pour notre part, nous avions choisi cette formule plus laconique : « Sécurité : tout va bien, les cambriolages ont plus que doublé en un an ! »1. Depuis, on ne peut pas dire que la situation se soit améliorée. Tant sur le plan des cambriolages que sur celui des violences dans les quartiers.

 

La sécurité a d’ailleurs été un des thèmes majeurs des questions soulevées par les aixois lors des réunions de quartier de 2010. Lors de la dernière à Lafin, le maire a même été pris à parti par une habitante. « Les aixois sont en train de s’armer » a-t-elle affirmé. Ajoutant que « les gens se refilent votre adresse à Saint-Innocent [l’adresse du maire, NDLR] pour vous faire subir chez vous ce qu’ils subissent au quotidien ». Des propos pas très argumentés, mais qui mettent en évidence la réalité des choses : malgré le déni de la municipalité, les aixois se sentent de moins en moins en sécurité. Et pour certains, cela confine au véritable ras-le-bol. Alors certes, entre un sentiment d’insécurité, et l’existence d’une insécurité réelle, il y a parfois un gouffre. Mais il n’y pas de fumée sans feu. Et justement, pour ce qui est du feu et de la fumée, les habitants des quartiers de Lafin et de Franklin-Roosevelt ont été servis plus souvent qu’à leur tour ces derniers mois. Sans parler des caillassages de bus, des abribus massacrés et des violences (verbales ou physiques) qui sont aussi un peu leur lot quotidien.

 

Que le maire cherche à apaiser les esprits, c’est une chose normale. Qu’il réponde à cette habitante de Lafin que s’armer est une réaction disproportionnée, pourquoi pas. Encore qu’on aurait préféré qu’il soit plus ferme sur ce point. Mais bon, l’UMP aime bien de temps à autre chasser sur les terres du FN. Surtout à proximité d’une échéance électorale. Il ne faut donc pas s’étonner de voir un de ses éminents représentants ne pas exprimer publiquement une position trop marquée contre l’autodéfense. Bref, chercher à apaiser les esprits, c’est plutôt bien. Mais il ne faudrait peut-être pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages ! Et donc appeler un chat un chat. Dans le cas présent, on en est bien loin.

 

FranklinVoituresIncendieesEssor17dec2010.jpgPour évoquer les 9 voitures incendiées en une seule nuit, la municipalité convoque la sémantique. Et parle d’excès d’incivilités (sic). Comprenez par là qu’incendier une voiture, ce n’est pas un crime, ce n’est pas un délit, ce n’est pas un acte de violence, ni même un acte de délinquance. Non, c’est une simple incivilité. En clair, incendier une voiture c’est comme cracher par terre. Ce n’est pas plus grave que klaxonner dans les rues à 2 heures du matin. Une simple incivilité. Qui vous vaudra quoi ? Oh, pas grand-chose : de vous faire tirer l’oreille et de vous faire enguirlander (en même temps que le sapin de saison). Mais attention, n’abusez pas non plus. Car la sanction se devant d’être proportionnelle à la faute commise, si vous vous laissez aller à un excès d’incivilités (re-sic) en incendiant 9 voitures au lieu d’une seule, non seulement vous vous ferez tirer les oreilles, non seulement vous vous ferez enguirlander, mais en plus vous serez mis au piquet avec un bonnet d’âne !

 

Régler les problèmes de violence, de délinquance et de sécurité n’est pas chose facile. C’est un travail de fond. Un travail de longue haleine (même à Long Island !). On ne règle pas un problème de société en claquant des doigts. Mais ce n’est pas en s’emmêlant les pinceaux dans des effets sémantiques ni en pratiquant la politique de l’autruche qu’on y parviendra. Alors commençons donc par qualifier les faits tels qu’ils doivent l’être, à hauteur de leur réalité. Incendier des voitures, détruire des abribus, caillasser les pompiers, ce ne sont pas des incivilités !

 

 

 


1 Lire par ailleurs notre article de 2009 :  Sécurité : tout va bien, les cambriolages ont plus que doublé en un an !  

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI