Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 07:45

Si le mois de septembre accueille traditionnellement la rentrée de nos chères têtes blondes en classe, il marque aussi le retour sur la scène locale des politiques du même tonneau. Enfin du moins de ceux qui ont voix au chapitre dans la presse locale. A Aix les Bains c’est simple, c’est le député-maire qui se taille la part du lion, quand il ne garde pas tout le gâteau pour lui tout seul.

2010 ne devrait pas déroger à la règle. Guettez vos journaux locaux préférés. Vous devriez y découvrir sous peu de longs articles consacrés à la rentrée politique du premier édile aixois. Lequel reviendra sans doute sur sa blessure estivale malgré laquelle il continue à exercer ses fonctions (quel homme courageux !). On peut aussi s’attendre à ce qu’il y aille de son couplet sur la fermeture de la maternité, contre laquelle il nous dira qu’il s’est battu jusqu’au bout. Il ne se trouvera bien évidemment pas un seul journaliste pour le mettre en face de ses responsabilités, et pour lui rappeler notamment que cela fait des années qu’il ne veut baser la politique de santé de la ville que sur des partenariats privés, ignorant en ceci les recommandations de la chambre régionale des comptes qui depuis longtemps demandait le développement d’une véritable coopération avec Chambéry.

Pour faire oublier les déboires de la maternité, et ceux des thermes, Dord évoquera à coup sûr la « réussite » du Poker (pas de) Bowl. Un sujet sur lequel la presse locale le laissera aussi tranquille que Baptiste, s’abstenant de lui demander pourquoi la ville a revendu le terrain moins cher qu’elle ne l’avait acheté, ni pourquoi le permis de construire a été accordé avec un nombre de places de parking inférieur aux exigences du PLU, ni pourquoi la municipalité a subitement agrandi le petit parking de la Bognette qui ne demandait rien à personne, et qui désormais sert à accueillir le trop plein de véhicules que le parking de casino, insuffisamment dimensionné, ne permet pas d’héberger.

Concernant le boulevard Wilson, Dord ne devrait pas manquer de dénoncer les mpêcheurs de « Lot-B-tiser » en rond, ni de s’auto-féliciter d’avoir céder le terrain à la Sollar sans même savoir quel projet la société comptait réaliser. La presse, toujours complaisante, s’abstiendra de faire remarquer au maire que c’est là une bien curieuse façon de « parfaitement maîtriser l’urbanisation de la ville et tous les projets qui s’y construisent », comme il l’affirmait il n’y a pas encore si longtemps. Ne parlons même pas du fait que la cession a été proposée au vote du conseil municipal sans que la ville n’ait en main une estimation (obligatoire) par le service des Domaines : sujet tabou qu’il est interdit d’aborder.

Bref, n’en doutons pas, cette rentrée politique sera à l’image des précédentes : un exercice d’autosatisfaction mélangée à des nouvelles promesses destinées à jeter un voile (im)pudique sur celles déjà mises au rebut alors que pour certaines elles ont tout juste 2 ans ½. Allez, bonne lecture mesdames et messieurs. Mais n’oubliez pas d’ouvrir l’œil. Et le bon, celui qui sait lire entre les lignes !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI