Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 07:46

Décidément, à chaque fois que l’on se penche sur le « genèse » du Poker (pas de) Bowl, on tombe (sans se faire mal) sur un nouveau truc.

Et d’un, la ville a revendu le terrain sur lequel le casino est implanté moins cher qu’elle ne l’avait acheté. Faisant ainsi faire une substantielle économie à l’acheteur, en l’espèce la SA du Cercle. A moins qu’il ne s’agisse de faire réaliser une grosse perte aux contribuables aixois. Ou encore les deux en même temps.

Et de deux la ville accorde un permis de construire pour un projet comportant pourtant moins de places de parking que ce qu’exige le PLU. « L’astuce » consistant à considérer le bâtiment dans son ensemble comme étant un équipement de loisirs (donc nécessitant 1 place pour 40 m² de SHON) alors qu’en réalité il se compose d’un bowling (équipement de loisirs), mais aussi d’un restaurant et de bars (1 place pour 12 m² de SHON de salle), et également de locaux à usage commercial (salle de séminaires, casino) pour lesquels le PLU exige 1 place de parking pour 25 m² de SHON. Bilan de l’opération : là encore une substantielle économie pour la SA du Cercle, de l’ordre de 500.000 euros (à 20.000 euros la place « économisée »).

Et de trois pour pallier au sous-dimensionnement du parking du bâtiment, la ville aménage tout exprès le petit parking de la Bognette. Lequel ne demandait rien à personne et a vu brusquement sa capacité multipliée par au moins cinq. Et sur lequel ne stationne quasiment que des véhicules de personnes fréquentant le Poker (pas de) Bowl. Détail qui a son importance, l’aménagement subit de ce parking a coïncidé avec les travaux du nouveau casino.

Et de quatre, voila qu’on découvre la semaine dernière que la toiture-terrasse du bâtiment n’est absolument pas végétalisée. Et alors ? Et alors l’article UBL11 du PLU est on ne peut plus clair sur ce point : « Les toitures terrasses sont autorisées sous réserve d’être accessibles et de comprendre des parties végétalisées. Les parties non végétalisées doivent être revêtues de matériaux d'aspect fini, de teinte mate, noire, grise ou brune sans étanchéité apparente. ».

Si les toitures-terrasses sont autorisées sous réserve de comprendre des parties végétalisées, pourquoi le nouveau casino est-il autorisé à en avoir une ne comportant aucune partie végétalisée (voir photo ci-dessous).

Voila décidément un établissement qui accumule les coups de chance. A tel point qu’en lieu et place du Poker (pas de) Bowl, il vaudrait sans doute mieux l’appeler le Poker (coups de) Bowl (à répétition) !


Question subsidiaire : sur la photo ci-dessous (toiture-terrasse du nouveau casino), où sont donc les panneaux solaires censés fournir au bâtiment une bonne partie de son énergie électrique ?

 

ToiturePokerBowl.jpg

Repost 0
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 07:45

JeuEstival.jpgQUESTION N°19

 

Si on devait rebaptiser la ville, quel nom aurait votre préférence ?

     

1. Ex-les-Bains, la ville sans thermes

2. Aix-omil, la ville qui vous calme

3. Aix-les-quoi déjà ?

4. Aix-termination, là où la verdure trépasse !

 

 

 

Repost 0
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 07:45

LeGrandDom-Bequilles.jpg

Repost 0
Published by Aix Hebdo - dans Le Grand Dom
commenter cet article
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 14:18

S’il est un endroit où la logique est respectée à la lettre, c’est bien sur l’ex-parking public gratuit du boulevard Wilson. En effet, les travaux annoncés pour le 17 juin n’ont toujours pas débutés. Logique puisqu’aucuns autres travaux que ceux d’un éventuel chantier de construction n’y ont jamais été prévus. Et comme aucun permis de construire n’a encore été accordé (voire déposé), bien difficile d’y faire quoi que ce soit du genre pour le moment.

Et c’est aussi en toute logique que la délibération du 28 juin 2010 avalisant la cession des terrains à la SOLLAR fait l’objet d’un premier recours devant le préfet. Recours déposé par les élus d’Aix Avenir qui semblent avoir bien du mal à comprendre (et nous avec) que le maire ait pu proposer aux élus municipaux de voter la vente d’un terrain sur la base d’une estimation des domaines relatives à un droit à construire pour un projet précis, auquel était attaché des contraintes spécifiques (sic) dont il est impossible de savoir si on les retrouvera ou non dans le projet de la SOLLAR, puisque celui-ci est inconnu.

Les élus d’Aix Avenir contestent également le déclassement des terrains du domaine public, au motif que leur désaffection ne serait que purement artificielle, puisque résultant directement de l’interdiction d’accès mise en place par la municipalité.

On attend maintenant avec intérêt la réponse du préfet. En espérant qu’il ne se contentera pas de dire que le maire lui a répondu que tout ceci a été fait en « toute transparence » (lire par ailleurs Les mots d’août (le 16) du Journal d’Aix les Bains à propos d’un préfet qui refuse de se prononcer sur la légalité d’une décision).


Lire également l’article mis en ligne par Aix Avenir sur son site internet.

Repost 0
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 07:45

JeuEstival.jpgQUESTION N°18

 

A votre avis, quel est le plus grand paradoxe aixois, parmi ceux proposés ci-dessous ?

     

1. Réussir à mener les thermes à terme alors que la ville n'a plus de maternité

2. Avoir une démocratie qui ne tourne pas rond dans une ville qui compte pourtant près de 50 ronds-points

3. Entendre le député-maire se plaindre de la judiciarisation de la vie politique locale dans une ville qui ne compte plus de tribunal

4. Avoir un maire qui, se déclarant au service de tous les aixois, n'est donc pas au service de lui-même puisqu'il n'habite toujours pas Aix les Bains

5. Entendre le maire vilipender les "curistes en survêtement" puis voir le même maire dérouler le tapis rouge pour honorer un sportif ... en survêtement

 

 

 

Repost 0
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 07:46

Suite à notre article mis en ligne le 16 août (lire par ailleurs Les voglanais et le (dé)code de la route ), un cycliste nous a transmis les photos ci-dessous.

Tassigny1.jpg    Tassigny2.jpg

 

Elles ont été prises avenue de Lattre de Tassigny, voie aimablement dotée par la mairie d’un large trottoir sur lequel est aménagé une bande cyclable à double sens. Depuis quelque temps, le sport local consiste à circuler puis à se garer sur la partie trottoir (photo de gauche) voire carrément sur la bande cyclable (photo de droite), pour aller faire ses emplettes dans les commerces situés de l’autre côté de la rue.

 

Là encore, les autorités sont étrangement sans réaction, et semblent s’arranger de cette situation bien peu respectueuse du code de la route. L’intérêt des commerçants du secteur prévaudrait-il sur le respect de la loi (et accessoirement de la sécurité des piétons et des cyclistes) ?

Repost 0
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 07:45

JeuEstival.jpgQUESTION N°17

 

Vu le nombre de trous et autres nids de poule que comptent les rues du centre ville aixois, à votre avis il est possible d'y ouvrir ...

     

1. Un golf 9 trous

2. Un golf 18 trous

3. le plus grand complexe mondial de golf urbain proposant plus de 242 parcours différents de 18 trous aux joueurs

4. Un centre d'hébergement délocalisé pour le "trou de la sécu"

 

 

 

Repost 0
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 07:46

LemaitrePessonneaux.jpgEn découvrant sur les bords du lac la série de banderoles à l’effigie de Christophe Lemaitre, flanquée d’un gros « merci », on s’est posé la question : qui remercie qui ?

Est-ce Lemaitre et Pessonneaux, athlètes tous deux pensionnaires de l’ASA, qui remercient la ville et son club pour les avoir si bien entrainés ? Ou est-ce au contraire la ville qui remercie les deux athlètes pour avoir portées si haut les couleurs d’Aix les Bains ? La première réponse nous semblant hautement improbable, on ne se penchera que sur la seconde. Alors, y a-t-il vraiment matière à leur adresser ce « merci ». Un « bravo », on aurait compris, mais pourquoi un « merci ».

On peut certes être contents, voire fiers, de voir ainsi deux athlètes d’un club aixois médaillés d’or lors de championnat d’Europe. Contents pour eux surtout. Fiers, c’est plus limite. Car il faut bien avouer que l’immense majorité des aixois, élus en tête, n’est strictement pour rien dans ces succès, dont l’existence repose avant tout sur les capacités sportives de Lemaitre et Pessonneaux, et aussi sur les compétences de leurs entraineurs.

Quant à l’idée que ces deux athlètes auraient portées haut les couleurs aixoises, elle fleure bon (si on peut dire) la récupération politique. Il convient en premier lieu de se rappeler que c’est sous les couleurs de la France que concouraient Lemaitre et Pessonneaux, et non sous celle de l’ASA (donc d’Aix les Bains). En second lieu, parmi les spectateurs et téléspectateurs, ils ne se trouvent sans doute qu’une infime minorité pour avoir entendu que nos deux français étaient licenciés à Aix les Bains. Au sein de cette infime majorité, ils ne doivent être très nombreux ceux à se souvenir de ce détail sans grande importance. Et encore moins nombreux ceux qui doivent être capables de situer Aix les Bains sur une carte de France. Et toujours et encore moins nombreux ceux qui se sont dit qu’ils devraient absolument venir passer quelques jours dans notre ville, « nouvelle Mecque » de l’athlétisme européen.

Bref vous l’aurez compris, sans que cela enlève quoi que ce soit à leurs mérites sportifs, Lemaitre et Pessonneaux n’ont sans doute contribué à promouvoir l’image d’Aix les Bains que de quelques micro-pouièmes de pouièmes. Pas de quoi donc leur ériger des affiches flanquées d’un grand « merci ». Un simple et sincère « bravo » eut été plus approprié.

Allez, rendez-vous dans quelques jours pour la grande opération de récupération politique en présence de Dodo-Les-Bras-De-Fer (surnom de Dord, à la sauce « pègre douce », depuis qu’il est affublé de deux béquilles).




Repost 0
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 07:45

JeuEstival.jpgQUESTION N°16

 

Christophe Lemaitre, athlète né à Annecy, domicilié à Culoz et licencié à Aix les Bains, s'est illustré cette année en devenant le premier blanc sous la barre des 10" au 100m, et en remportant 3 médailles d'or aux championnats d'Europe à Barcelone.

 

Il poursuivra cette année des études à l'IUT d'Annecy. A votre avis ...

   

1. A la vitesse à laquelle il court, il ne devrait pas trop tarder à rattraper ces études qu'il poursuit

2. 20 ans pour entrer à l'IUT, c'est un peu vieux non ?

3. Sans ses performances de 2010, il se serait retrouvé non pas à Annecy mais à Nantes, car l'université de Savoie l'avait recalé, en raison d'un dossier scolaire insuffisant

4. C'est bizarre que l'IUT d'Annecy l'ait soudainement repêché après l'avoir initialement recalé : ça sent le petit coup de pouce politique pour garder à domicile un sportif désormais mondialement connu

 

 

 

Repost 0
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 07:47

Voila un bon mois déjà que le site internet de la ville d’Aix les Bains est classé comme étant « malveillant » par Google. Un mois, ça commence à faire long. Surtout pour une ville qui prétend mériter le label de « ville internet ».

 

PageMalveillante

 

Un mois, ça fait vraiment très long pour des internautes qui n’ont aucune idée des raisons justifiant ce classement, ni des risques encourus lorsqu’ils ont surfé sur les pages de la ville d’Aix les Bains avant que Google ne repère le danger et ne le signale. Potentiellement, ce sont donc des milliers d’internautes qui, parce qu’ils sont venus consulter des pages sur le site d’Aix les Bains, sont susceptibles de se retrouver aujourd’hui avec un ordinateur infecté par un ou plusieurs programmes malveillants dont ils ignorent totalement la nature et les actions (comme par exemple capturer leurs mots de passe, leurs n° de cartes bancaires … etc).

Sur ce sujet, qui mérite pourtant communication, la mairie a choisi de garder le silence complet et absolu. Techniquement parlant, il était pourtant très simple de mettre en place, dès le début de l’alerte, une redirection des internautes vers un nouveau site, non infecté. Quitte à ce que ce site ne se compose que d’une seule page qui aurait expliqué que la ville était victime d’une attaque de cyberpirates, et qui aurait renseigné les internautes de façon précise sur la nature exacte des programmes malveillants détectés et sur leurs conséquences potentielles. En lieu et place de quoi, pas un mot. Pas un seul. En revanche, le député-maire n’a pas hésité un seul instant, aussitôt après sa partie de tennis qui lui a valu une rupture du tendon d’Achille, à se précipiter sur son téléphone pour « informer » la presse locale de l’évènement.

Entre informer les citoyens et les internautes sur un véritable problème qui le concerne et qui peut représenter une menace réelle pour eux, et faire parler de lui en occupant les pages  « people », Dord a choisi. Mine de rien, ça en dit long sur son sens des priorités.

 


Repost 0

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI