Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 07:47

Auditoire clairsemé hier soir sous le préau de Choudy. Cent personnes tout au plus. Dont les rangs se sont rapidement clairsemés, malgré la courte durée de la réunion de la CALB pour présenter son projet du Tillet. Rangs tout aussi clairsemés du côté des élus. Dord en chef d’orchestre bien évidemment. Et c’est à peu près tout. Jean-Claude Cagnon était là aussi, mais n’a quasiment rien dit. Sylvie Cochet était présente, mais on ne l’a pas entendu. Et elle a passé la majeure partie de la réunion sur son téléphone portable. Pas le moindre élu d’une autre commune de la CALB. Le vice-président de la CALB en charge des ports, des plages et du tourisme, Jean-Claude Loiseau, était pour sa part absent. A croire qu’un projet qui se veut de haut intérêt touristique et touchant directement aux ports aixois ne le concerne pas. Quant aux élus municipaux des minorités aixoises, ils avaient sans doute une bonne excuse pour ne pas être présents : ils n’avaient tout bonnement pas été invités ! A croire là encore que ce projet ne les concerne pas. Toujours est-il que Denise Delage-Damon était là, au nom du groupe Aix Avenir.

 

A part ça, ce qui aura sans doute frappé les quelques personnes présentes dans le public, c’est l’amateurisme de la présentation. Pas de sono ni de micro pour les présentateurs, obligés de s’égosiller pour se faire entendre. Et pour ce qui est des diaporamas projetés, ils étaient invisibles à une bonne partie de la salle, tellement l’image était petite. Quand on compare avec les moyens déployés lors des réunions de quartiers, on s’interroge. Bon pour ce qui est des diaporamas, pas de regrets à avoir : le premier sur la présentation du projet a été bouclé en une minute chrono (et encore). Et le second sur la circulation a tout simplement été zappé, se réduisant à la projection d’une seule diapo.

 

Sans surprise, ce sont les problèmes de circulation qui ont le plus retenu l’attention du public hier soir. Et suscité des questions. Le reste, les aixois s’en moquent. Que leur maire président de l’agglo claque 6 M€ dans la construction d’un nouveau port, ça ne semble pas les concerner. Côté circulation, rien de nouveau ou presque sous les néons du préau de Choudy. Comme prévu, elle sera interrompue à hauteur de l’aquarium, transformant l’avenue du Petit Port en impasse. Et les voies perpendiculaires entre les boulevards Garibaldi et Barrier en futures voies à fortes circulation. Une nouveauté quand même. Et de taille. On a appris de la bouche du député-maire-président en personne que son allée (soit disant) promenade des bords du lac était en fait destinée à accueillir désormais la majorité du trafic de desserte vers le lac (et retour). Tout le contraire de ce qu’il avait raconté il y a 3 ans en inaugurant la dite allée promenade. Quant aux habitants des immeubles le long de cette voie, ils apprécieront comme il se doit leur nouvel environnement calme (!), fait de flots de voitures que Dord vient de leur offrir. Dans le genre foutage de gueule, ce n’était déjà pas mal.

 

Mais ce n’était rien en comparaison des propos tenus par Dord en début de soirée. A l’entendre, ce projet était un projet écologiquement irréprochable (sic) et dont le volet dépollution représentait la majeure partie du budget. Moins d’une heure plus tard, après que les écolos aixois eurent posé des questions, non sans une certaine insistance bienvenue, tout un chacun pouvait voir que les belles déclarations de Dord n’étaient que du vent. Le projet soit disant écologiquement irréprochable ne règle en rien les problèmes de pollution des terres par les PCB, qui restent stockés sur site. C’est ce qui s’appelle refilé la patate chaude. En l’occurrence aux générations futures. Lesquelles devront se démerder avec ces terres polluées dont les confinements finiront inévitablement par fuir, répandant à nouveau leurs polluants dans la nature et dans le lac.

 

Mais il parait que c’est trop cher d’évacuer les terres polluées vers des décharges adaptées. Trop cher ? Cela coûterait 900.000 euros de plus. Il faut croire que la santé publique et la dépollution du site ne sont pas des priorités de la CALB et de son président. Quant au budget total consacré à l’aspect dépollution (ou plus exactement déplacement de la pollution), il n’est que de 600.000 euros. Soit en gros 10% du montant global du projet. 10% ! Alors même que Dord venait de dire quelques dizaines de minutes plus tôt qu’il constituait la majeure partie du budget. Du foutage de gueule de première !

 

Mais le député-maire-président a pu dormir bien tranquillement sur ces deux oreilles. Ils n’ont pas du être nombreux dans le public a relever les incohérences dans ses propos. Et encore moins à s’en préoccuper. La plupart n’était préoccupée que par le fait de ne pas avoir plus de voitures dans leur rue. Préoccupation légitime au demeurant. Mais les riverains du Port aux Filles, des Biatres et de l’Allée Promenade (en voitures !) ferait bien de profiter pleinement des quelques mois de calme qui leur restent. D’ici 18 mois, c’en sera terminé !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

steph73 18/12/2011 22:17


http://www.actu-environnement.com/ae/news/PCB-poissons-contamination-consommateurs-impregnation-recommandations-Anses-14361.php4#xtor=EPR-1

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI