Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 07:45
http://img.over-blog.com/600x411/2/21/27/07/2011-11/Chevalley42-3.jpg BelvedereChambotte 

L’établissement thermal le plus moderne d’Europe qui prend la suite d’une histoire thermale séculaire

Plus de 30.000 m², 3 unités de soins

Un espace bien-être de 800 m² avec spa, piscine, hammams, saunas

15 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel

1 parking souterrain de 300 places

2 parkings de surface totalisant 200 places

1 théâtre en plein air pouvant accueillir 3.000 spectateurs

1 parc arboré en plein centre ville

4 kiosques commerciaux

1 blanchisserie industrielle

L’exclusivité de l’eau thermale

Un restaurant de moins de 400 m2

même pas encore construit

A l’écart de tout au bout du bout d’une route de montagne fermée une partie de l'année

Chiffre d’affaire annuel estimé à quelques centaines de milliers d’euros

… et c’est tout !

 

 

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, la réalité est bien ce qu’elle est. Pour ne pas sauver les thermes de la privatisation, Dord a proposé à l’état de les racheter pour … rien. Zéro. Nada. Queutchi. Pas un radis.

 

Et pour la Chambotte, Dord n’hésite pas à proclamer haut et fort qu’il faut la sauver « coûte que coûte ». La sauver de quoi, on se le demande. Mais ce qu’on sait, c’est que le « coûte que coûte » a un prix. Près de 2,5 millions d’euros.

 

Alors voila une bonne paire de choses sûres. Premièrement, puisque Dord juge que la Chambotte, son très modeste passé historique, et son importance très relative dans l’économie touristique du bassin aixois, valent d’être sauvés « coûte que coûte » pour 2,5 M€, justifier son offre à zéro euro pour le thermalisme aixois, avec son histoire séculaire, tout son patrimoine de plusieurs dizaines de millions d’euros, et son importance vitale pour l’économie de la ville et des environs, est injustifiable. Deuxièmement, le modeste restaurant de la Chambotte ne saurait en aucune façon valoir plus cher que les thermes Chevalley. Et c’est pourtant ce qui s’est produit. Une fois déduit la valeur des parkings, terrains, sources, blanchisserie … etc, des 3 M€ du prix de cession à Valvital, cette dernière peut se vanter d’avoir acquis l’établissement de Chevalley pour à peine 2 M€.

 

Acheter cher des biens dont la collectivité n’a pas forcément le besoin. Céder à bas prix son patrimoine. Et passer à côté d’une occasion historique de pouvoir continuer à écrire l’histoire thermale de la ville. Un bon résumé de plus de 10 ans de dordisme à Aix.

 

Cerise sur le gâteau : le rachat de la Chambotte, et tout le projet qui en découle, ont été fait sans que la moindre étude de marché sérieuse ne soit réalisée. Imaginez-vous un instant que Dord, Giroud et consorts auraient agi avec la même légèreté si l'argent dépensé avait du sortir de leurs poches ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI